NOS HÔPITAUX

Le groupe L’hôpital Nord-Ouest



Les hôpitaux de Villefranche et Tarare se sont rejoints pour donner naissance à l’hôpital Nord-Ouest, la première communauté hospitalière de territoire de la région Rhône-Alpes. Résultant de coopérations anciennes, l’objectif de cette alliance est clair : proposer aux patients une même qualité de prise en charge médicale quel que soit l’établissement qu’ils fréquentent… Retour sur le contenu de ce nouveau pôle de santé du Nord-Ouest du Rhône.


Améliorer la qualité des soins, renforcer et pérenniser l’offre médicale ou encore diminuer les coûts de prise en charge de manière globale… tels sont, entre autres, les objectifs que se sont fixés les hôpitaux de Tarare et de Villefranche. Pour y accéder, les deux établissements ont décidé de s’unir en créant "L’hôpital Nord-Ouest". Un projet médical commun, sur lequel s’appuie ce rapprochement, a donc été élaboré. Le but : proposer une offre de soins complète, sans dépassement d’honoraires.



Projet médical : proposer une offre de soins complète sans dépassement
Si le bassin de population de Tarare, qui représente environ 50 000 personnes, enregistre aujourd’hui des caractéristiques particulières (55 % des foyers vivent sous le seuil de pauvreté, taux de chômage élevé, indicateurs de santé publique très dégradés…), l’accès aux soins en secteur 1, c’est-à-dire sans dépassement d’honoraires, est aujourd’hui restreint car certaines spécialités médicales n’existaient pas à l’hôpital de Tarare. Les patients étaient ainsi contraints de se rendre en cliniques privées.
Le projet médical de l’hôpital Nord-Ouest repose donc sur le principe de l’exercice territorial des médecins. Concrètement, il se traduit d’ores et déjà par la présence, à l’hôpital de Tarare, des équipes de Villefranche dans différents secteurs que sont la pédiatrie, la gynécologie-obstétrique, la gastro-entérologie, la cardiologie, l’ORL, l’odontologie, la rhumatologie, l’ophtalmologie, la neurologie, pneumologie et chirurgies de spécialité...



Consolidation de l’hôpital de Tarare
S’il convient de noter que l’hôpital de Tarare est le seul établissement public de santé à l’ouest de Lyon, le projet médical proposé consiste en outre à le renforcer sur des activités pérennes. Le service des urgences se trouve ainsi consolidé, avec la création d’une UHCD (Unité d’hospitalisation de courte durée) et le maintien de son SMUR (Service mobile d’urgences et de réanimation).
Le service de médecine, quant à lui, augmentera sa capacité d’accueil, alors qu’un scanner sera installé dès la fin 2011. L’accroissement significatif du nombre de spécialistes, la volonté de proposer des séjours post-chirurgicaux aux patients opérés à Villefranche, la prise en charge des AVC en lien avec l’Unité neuro-vasculaire de l’hôpital de Villefranche… sont autant d’arguments qui améliorent l’attractivité de l’hôpital tararien.



Un nouvel hôpital à Tarare en 2016
La construction d’un nouvel hôpital, actée par l’Agence régionale de santé Rhône-Alpes, viendra corroborer cette dynamique. Avec près de 90 lits, ce projet architectural permettra de surcroît d’intégrer un pôle libéral pluridisciplinaire important, attenant au bâtiment. L’implantation de professionnels libéraux et la création de cette Maison de Santé Pluriprofessionnelle (MSP) ont déjà reçu l’avis favorable de plusieurs acteurs libéraux tels que le cabinet de radiologie, le laboratoire d’analyses, des infirmières libérales, sans oublier des kinésithérapeutes, des dentistes ou même une pharmacie. Les médecins généralistes sont étroitement associés aux réflexions.



Renforcer le plateau technique ultramoderne
L’implication de l’hôpital de Villefranche-sur-Saône dans le projet est également importante. L’établissement voit dans cette communauté hospitalière de territoire l’opportunité de renforcer son plateau technique ultramoderne. En effet, un accord entre les deux établissements implique que les séjours ne pouvant être pris en charge à l’hôpital de Tarare seront prioritairement adressés à Villefranche plutôt qu’à d’autres établissements.
De plus, un travail de formalisation des filières de prise en charge en neurologie, en cardiologie, en chirurgie ou encore en cancérologie est en marche.



Cette nouvelle organisation, qui reste évolutive et ouverte à tout autre établissement, est une preuve concrète que l’hôpital Nord-Ouest met tout en œuvre pour offrir à la population la meilleure qualité de soins possible…